Une place

Samedi 15 juin 2019

 Parfois, j'en viens à me demander ce qui me pousse aussi souvent à perdre inutilement mon temps. Pourquoi faire une photo, la transformer, encoder une page HTML pour la publier et finalement y ajouter du texte qui ne signifie rien ou presque ? Tout ça pour faire joli, peut-être. Pour avoir une place sur le Web, tout comme on se fait une place à la terrasse d'un café, sur le sable à la plage, sur l'herbe, au bord d'un étang, pour déjeuner. Avoir sa place comme une prostituée ou un mendiant sur un trottoir. Ou bien, avoir une place le long d'un trottoir, sur le macadam, pour garer son précieux véhicule. Une place… Avoir une place immuable dans ce monde invivable, insupportable, archipeuplé, défiguré, dévasté et attendre patiemment la Fin des Temps.

montpellier