Montpellier

Les digues du Lez

"Une rivière, appelée Le Lez, comme si s'était Le Gange, Le Nil ou Le Mississippi, traverse la ville de Montpellier." J'ai ainsi commencé la rédaction du texte qui suit. Le premier point posé, je me suis immédiatement rendu compte que j'allais écrire sur un sujet dont je ne connaissais rien. J'ai toujours pensé que Le Lez était une rivière qui prenait sa source assez loin dans les Cévennes pour se jeter à Palavas-les-Flots. En faisant des recherches sur le Web, j'ai eu une véritable surprise, presque un choc : Le Lez est le 7e fleuve de France, bien qu'il n'ait que 29,6 km. Ce fleuve, donc, prend sa source à Saint-Clément-de-Rivière, c'est-à-dire à 4 ou 5 km au Nord de l'endroit où j'habite. Voilà près de 30 ans que je vis à Montpellier et il m'aura fallu attendre le lundi 18 mars 2013 pour apprendre ça. Je crois que, si je n'avais pas cherché des informations pour étayer un petit texte accompagnant des images publiées sur Traverses, jamais je ne me serais rendu compte que mes considérations sur ce — j'ai un peu de mal à le formuler — fleuve étaient erronées. Le seul point sur lequel, je ne faisais pas d'erreur, c'est sur le fait qu'il trouve son embouchure à Palavas. Ce petit épisode sur ma vie en dit sûrement long sur l'intérêt que je porte à cette région. Mais, bon... Passons...

J'ai par ailleurs appris, au cours de mes recherches sur Le Lez, que les digues visibles sur les photos de cette page, ne sont pas bien construites et pourraient céder lors d'une grosse crue du Lez, ce qui est très fréquent. L'horrible et récent quartier Port Ariane, appartenant à la commune de Lattes, jusqu'à présent préservé des crues, pourraient alors rapidement se trouver inondé. De mon point de vue, si ce quartier se trouvait rasé par une crue, ce ne serait pas vraiement catastrophique. J'ai fait ces photos par un bel après-midi dominical, le 3 mars 2013. J'en ai fait très peu parce que la batterie du Nikon est très rapidement tombée à plat. Mais, comme ces images concernent d'assez près la thématique photographique que je suis en train de construire, projet orienté vers la prise de vues dans les zones suburbaines, limitrophes et même liminaires, de Montpellier, et, parce que les photos qui suivent me plaisent pour l'atmosphère qu'elles restituent, suggérant une paisible journée hivernale, une apparente quiétude renforcée par l'écoulement lent et sans remous du fleuve, je n'ai pas hésité à les éditer sur Traverses.

Port Ariane Port Ariane Port Ariane Port Ariane Port Ariane