Montpellier

Au loin, La Paillade

C'est la série de photos suivante qui m'a donné envie de m'intéresser de plus près aux paysages suburbains, ceux qui se situent dans l'étroite bande de terrains qui ceinturent la ville de Montpellier. Le quartier de La Paillade, construit dans les années 60 est longtemps resté séparé du périmètre dessiné par la ville de Montpellier. Un large no man's land, fait de terrains vagues, de petits bosquets de pins et de quelques terres agricoles, s'étendait entre ce quartier situé au Nord et la ville ramassée sur elle-même. Au fil des ans, cet espace s'est complètement transformé. On entre maintenant dans le quartier de La Paillade, sans remarquer de séparation, car l'ancien no man's land a presque totalement disparu, comblé par des centaines de bâtiments construits, ces 20 dernières années, dans la continuité de la cité.

Restent encore quelques endroits qui laissent entrevoir ce que fut cette ancienne séparation. Les photographies publiées sur cette page datent du 2 janvier 2013. Comme souvent, j'étais à la recherche d'un endroit où l'activité humaine n'était pas trop perceptible à mes sens, histoire de véritablement prendre l'air. Le soleil était sur le point de se coucher et un léger vent froid venu du Nord rendait l'atmosphère très lumineuse. Une large part de la population était encore en vacances, quelque peu abrutie, encore sous le coup des festivités de fin d'année. Aussi la ville semblait bien calme. Je me souviens d'avoir pris beaucoup de plaisir en faisant ces photos. J'avais l'impression d'être l'unique survivant d'une ville dont les habitants s'étaient subitement volatilisés, désintégrés. Instants précieux !

La Paillade La Paillade La Paillade La Paillade La Paillade La Paillade La Paillade