Montpellier

Quartier Richter

Vendredi 12 avril 2013. Les températures sont sensiblement en hausse, dans le ciel flottent encore quelques nuages épars, mais tout indique que le printemps s'installe enfin. Je suis sorti pour acheter une cartouche de cigarettes, et, si j'ai empoché le Nikon en partant, je sais que je ne ferai pas beaucoup de photos parce que la batterie de l'appareil est presque déchargée. La circulation en ville est fluide ; il est à peine 10 heures du matin. Après m'être rendu dans l'un des rares bureaux de tabac qui vend des Camel sans filtre, je me dirige vers le Sud de la ville, me disant que je trouverai certainement un endroit où je pourrai finir de décharger la batterie du Nikon.

En traversant le Quartier Richter, après avoir longé la nouvelle faculté de Droit, je trouve facilement une place où me garer. Depuis quelque temps déjà, je pensais revenir faire des images dans ce secteur, au Sud de la ville, qui s'est complètement transformé en une dizaine d'années. Ce matin, la lumière est parfaite. Les passants, les promeneurs, les flâneurs sont peu nombreux. Quelques étudiants désœuvrés, mal réveillés traînent le long du Lez, ou sont affalés, face au soleil, sur les bancs publics. Je fais une dizaine de photographies, seulement, parce que la batterie refuse de fournir plus d'énergie. Je rentre, assez satisfait, sachant que j'aurai trois ou quatre images à publier.

Montpellier Monptellier Montpellier Montpellier