Lectura es cultura

Mardi 30 juillet 2019

 Saki est un animal plein d'esprit qui aime en savoir plus sur le monde et n'hésite donc pas à se plonger dans l'écoute attentive de mes lectures. Il sait que nous vivons actuellement dans « le fantôme du monde » parce que le monde en lui-même a déjà disparu sans que le quadrupède humain n'ait pu en prendre conscience. J'ai récemment fait pour lui la lecture de quelques passages de L'Obsolescence de l'homme, magistral ouvrage de Günther Anders, ainsi que d'une centaine de pages d'un entretien donné par Herta Müller, Tous les chats sautent à leur façon. Herta affirme, page 50, que seul « le poétique est réel : son frémissement révèle à la perfection toute la merde de l'existence. » Tous deux, nous avons immédiatement et largement souri, avant de commenter cette déclaration de façon légèrement ironique, émaillant notre discours de quelques sous-entendus.
 La nuit venue, Saki et moi, nous nous berçons de nos longues conversations.

saki saki saki saki saki saki