Je suis entré dans un tourbillon, un maelström qui devra n’emmener au plus profond... Ensuite, je remonterai vers la surface. Je nagerai calmement jusqu'à la rive. Je marcherai lentement parmi les joncs et les roseaux. Plus loin, sur la terre ferme, à l'orée d'un bois, le vent léger séchera ma peau. Puis il m'emportera... ... .