D'Est en Ouest

Lundi 30 juin 2008

Une chose est sûre, il suffit d'une petite caméra digitale, comme ce Canon Ixus 500 qui m'accompagne partout depuis que BBL me l'a offert, il y a trois ou quatre ans, pour que la production d'images devienne simple. J'ai tellement pris l'habitude d'utiliser — toujours en mode automatique — cette caméra qu'il est rare que je passe par l'écran de contrôle ou le viseur pour choisir le cadrage. Sur les huit prises de vue qui suivent, je n'ai eu qu'à recadrer les images sur l'axe vertical pour les transformer d'un rapport initial "16/12" vers un rapport "16/9" sur le modèle du cinémascope. Rien dans la largeur n'a été rogné.

Mise à part la première vue, faite au travers du pare-brise, dans l'Aude, un peu après Bram, toutes les autres sont réalisées entre Toulouse et Saint Bertrand de Comminges où se trouve le relais d'autoroute : un arrêt nécessaire car il fallait un nouvel essuie-glace, du coca-cola et des sandwiches pour que la traversée de la France, d'Est en Ouest, puisse se poursuivre. Le ciel était secoué par de terribles orages, alors que la nuit n'allait plus tarder. La lumière était magnifique et c'est ce qui, le plus souvent, m'incite à faire des images.

Agrandir Agrandir Agrandir Agrandir Agrandir Agrandir Agrandir Agrandir