Montpellier

Terrains à bâtir

La série qui suit, faite de 5 photographies, ne sera peut-être pas la plus jolie des séries publiées dans le cadre des Zones Urbaines et Suburbaines, mais elle illustre plutôt bien l'évolution lente de la ville qui, jour après jour, gagne du terrain sur la campagne environnante. De nombreux espaces situés en périphérie de Montpellier se transforment régulièrement en chantiers de construction de petites maisons d'habitations "bon marché". Ces chantiers sont plus difficiles à repérer de loin, parce que contrairement à l'édification d'immeubles sur plusieurs étages, la construction de ces maisons basses ne nécessite généralement pas l'emploi de grues qui signalent aux alentours, sans ambiguïté, que le paysage urbain est en train de subir des transformations. Aussi, et surtout, quand, comme ici, le lotissement n'est pas très grand, ces chantiers ne se remarquent pas vraiment.

Personne ne semble y faire attention, parce qu'ils ne représentent rien d'extraordinaire dans le quotidien des citadins captifs de la routine existentielle. Pourtant, bien que cela ne semble pas très perceptible, la prolifération de ces petits chantiers à la périphérie de la ville contribue fortement à sa transformation. Je n'avais pas beaucoup de temps devant moi pour prendre des photos en ce début après-midi du 29 décembre 2012. J'en avais aussi assez de photographier, puisque j'avais déjà fait, un moment plus tôt, une série de clichés dans un lotissement situé à trois ou quatre kilomètres plus au Nord, à proximité de la double voies qui mène à Ganges. Mais, aujourd'hui, je ne regrette pas d'avoir consacré quelques minutes de mon temps à ce lotissement, ce terrain à bâtir, car ces images s'insèrent bien dans l'élaboration de ce projet photographique qui se développe sur Traverses.

Montpellier Montpellier Montpellier Montpellier Montpellier