L'écran présent

Jeudi 17 janvier 2019

Sans avenir

september

Nous n'entretenons pas la foi en l'avenir, nous n'y croyons pas. Rien ne nous paraît plus opaque, plus incertain qu'un lendemain, royaume du vide et de la mort inéluctable.

Oui, le passé est mort, lui aussi.
Mais pas de la même mort que celle du lendemain qui n'a même pas pu exister, pas même le temps d'une infime fraction de seconde, contrairement au vaste temps passé qui garde une certaine transparence, une lueur de son ancienne apparence, la force de sa puissante majesté. Le passé porte encore en lui la charge légère ou tragique des souvenirs. Souvenirs imprécis, décatis, reconstitués, redessinés aux couleurs délavées qui hantent le champ brumeux de la mémoire que le regard peut toujours circonscrire.

Alors, l'avenir ? Un vide béant, absolument insignifiant, inintéressant. Qui peut perdre son temps dans une tentative à vouloir déchiffrer et lire ne serait-ce que le jour suivant ? Un astrologue sûrement. Mais nous ne possédons pas l'once d'un tel talent.

Reste le présent. Saki, la sieste et les délicieux sandwiches joyeusement partagés. Reste la construction de textes pour le Service postal, Saki assoupi sur le bureau, bercé par le son du clavier qui transcrit mes pensées sur l'écran. L'écran présent.

INDEX